Click to listen highlighted text!

Algues vertes

Les algues vertes font partie de l’écosystĂšme marin breton. Elles sont communĂ©ment appelĂ©es « laitue de mer » pour leur aspect de grosse salade et le fait qu’elles sont comestibles.

Il peut arriver qu’au printemps et l’étĂ©, dans certaines baies situĂ©es principalement dans le Nord de la Bretagne, leur dĂ©veloppement en grandes quantitĂ©s provoque des « marĂ©es vertes ». Pourquoi ce phĂ©nomĂšne ? OĂč se produit-il ? Est-ce dangereux pour la santé ? Comment y remĂ©dier ?

Qu’est-ce qu’une marĂ©e verte ?

L’algue verte se dĂ©veloppe en suspension dans l’eau de mer, dans des baies sableuses Ă  pente douce, lĂ  oĂč toutes les conditions propices Ă  leur croissance sont rĂ©unies, notamment :

  • des eaux peu profondes, car les algues vertes ont besoin de beaucoup de lumiĂšre,
  • des eaux riches en azote et en phosphore, les deux nutriments principaux de ces vĂ©gĂ©taux,
  • des eaux assez calmes pour retenir sur place les algues et leurs nutriments.

Depuis une trentaine d’annĂ©es, on observe sur quelques sites du littoral breton, comme un peu partout dans le monde, une croissance excessive des algues vertes qui viennent s’échouer sur le rivage. Ce phĂ©nomĂšne de « marĂ©e verte » est liĂ© Ă  une trop grande abondance des nutriments, principalement d’origine agricole (fertilisants, engrais) et urbaine (phosphore), apportĂ©s par les riviĂšres jusqu’à la mer.

OĂč rencontre-t-on des algues vertes en Bretagne ?

La prolifĂ©ration d’algues vertes est apparue en Bretagne dans les annĂ©es 1970. Ce phĂ©nomĂšne complexe dĂ©pend de nombreux paramĂštres (ensoleillement, tempĂ©rature, pluviomĂ©trie, marĂ©es, tempĂȘtes, courants marins
) que l’on ne peut pas anticiper avec certitude et dont on ne peut pas prĂ©dire l’ampleur.

Par exemple, des pluies abondantes au printemps peuvent favoriser le transfert des fertilisants agricoles dans les riviĂšres et vers la mer et provoquer une marĂ©e verte lĂ  oĂč l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, plus sĂšche, les algues n’avaient pas prolifĂ©rĂ©. A l’inverse, de grandes tempĂȘtes hivernales peuvent modifier les fonds sous-marins d’une baie de telle sorte que les algues ne s’y dĂ©veloppent plus.

Impossible donc de prĂ©voir si une plage affectĂ©e un Ă©tĂ© le sera Ă  nouveau la saison suivante. Le recul historique permet nĂ©anmoins d’identifier les sites les plus favorables au dĂ©veloppement des algues. On recense ainsi huit baies oĂč des marĂ©es vertes, d’ampleur trĂšs variable, sont intervenues chaque annĂ©e depuis 1998 : les baies de Saint Brieuc, Douarnenez, la ForĂȘt et la Fresnaye, la GrĂšve de Saint Michel et les anses de Locquirec, l’Horn–Guillec et Guisseny.
Source : SchĂ©ma directeur d’amĂ©nagement et de gestion des eaux (Sage) du Bassin Loire-Bretagne 2010-2015.

Les algues vertes sont-elles toxiques ?

En mer ou fraĂźchement Ă©chouĂ©es sur le littoral, les algues vertes ne prĂ©sentent aucun danger pour l’homme. En revanche, lorsqu’elles sont Ă©chouĂ©es depuis plusieurs jours en grande quantitĂ© et forment une couche de plusieurs centimĂštres d’épaisseur, elles commencent Ă  se dĂ©composer, comme toute matiĂšre organique. Ce phĂ©nomĂšne gĂ©nĂšre alors des Ă©manations d’ammoniac et d’un autre gaz trĂšs toxique Ă  haute concentration, le sulfure d’hydrogĂšne.

C’est pourquoi les pouvoirs publics ont mis en place un ensemble de mesures de prĂ©vention des risques. Dans les baies oĂč des Ă©chouages importants d’algues vertes ont Ă©tĂ© observĂ©s dans le passĂ©, un dispositif de surveillance renforcĂ© permet de ramasser les algues vertes dĂšs qu’elles se dĂ©posent sur la plage, ce qui Ă©vite tout phĂ©nomĂšne de dĂ©composition et donc tout risque d’éventuelles Ă©manations gazeuses ultĂ©rieures.

De plus, un ramassage en mer sera expĂ©rimentĂ© cette annĂ©e en baie de Saint-Brieuc et de Lannion pour limiter la prolifĂ©ration des algues et Ă©viter leur Ă©chouage sur le littoral. Voir aussi l’expĂ©rimentation Algapolia-Ulvans qui a eu lieu en septembre 2013 dans l’anse de Morgat.

Est-il dangereux de se promener lĂ  oĂč des algues vertes sont Ă©chouĂ©es ?

Une fois dĂ©posĂ©es par la mer sur une plage ou sur des rochers, les algues vertes s’entassent, se dessĂšchent et commencent Ă  fermenter sous une croĂ»te qui se forme Ă  la surface. Comme toute matiĂšre organique, leur dĂ©composition produit alors de l’ammoniac et un autre gaz trĂšs toxique, le sulfure d’hydrogĂšne.
Le fait de marcher sur ces algues et de crever cette croĂ»te formĂ©e en surface aura pour consĂ©quence de libĂ©rer subitement ces gaz dans l’atmosphĂšre, prĂ©sentant alors un vrai risque pour la santĂ©, du fait de leur concentration. DĂšs que l’on perçoit la forte odeur d’Ɠuf pourri caractĂ©ristique de la prĂ©sence de sulfure d’hydrogĂšne, il est recommandĂ© de s’éloigner rapidement de la zone concernĂ©e.

Comment savoir si une algue verte échouée est encore fraßche et donc sans danger ou, au contraire, en cours de décomposition et dangereuse ?

L’odeur constitue l’indicateur qui peut le plus facilement vous renseigner sur l’état de fraĂźcheur d’algues vertes Ă©chouĂ©es. En effet, si celles-ci sont en cours de dĂ©composition, elles produisent alors certains gaz potentiellement trĂšs toxiques, notamment le sulfure d’hydrogĂšne, dont l’odeur forte d’Ɠuf pourri vous alertera immĂ©diatement.
En tout Ă©tat de cause, si vous identifiez une prĂ©sence anormalement Ă©levĂ©e d’algues Ă©chouĂ©es sur une plage publique, nous vous conseillons, par prĂ©caution, de changer de lieu le temps que les engins procĂšdent au ramassage. Si vous remarquez une marĂ©e verte ou d’importants amas d’algues vertes sur une plage non surveillĂ©e, ou en vous promenant le long du littoral, nous vous recommandons de vous en Ă©loigner et, Ă  votre retour, d’alerter l’office de tourisme ou la mairie.

Quelle conduite tenir en prĂ©sence d’une marĂ©e verte ?

Si vous identifiez une prĂ©sence anormalement Ă©levĂ©e d’algues Ă©chouĂ©es sur une plage, nous vous conseillons par prĂ©caution de changer de lieu le temps que les engins procĂšdent au ramassage.
Si vous identifiez une marĂ©e verte sur une plage non surveillĂ©e ou en vous promenant le long du littoral, nous vous recommandons de vous Ă©loigner et, Ă  votre retour, d’alerter l’office de tourisme ou la mairie.

Est-il dangereux de se baigner en prĂ©sence d’algues vertes ?

Non, pas du tout, en pleine eau, les algues vertes sont inoffensives.
La qualitĂ© des eaux de baignade est de toute façon surveillĂ©e de façon rĂ©guliĂšre par les DDASS. Ainsi en 2009, sur 548 plages bretonnes contrĂŽlĂ©es, seules 4% d’entre elles ont Ă©tĂ© classĂ©es comme « pouvant ĂȘtre momentanĂ©ment polluĂ©e » et aucune n’a Ă©tĂ© fermĂ©e (source : MinistĂšre de la santĂ©).

Quand puis-je me rendre sur une plage bretonne avec mes enfants sans risque ?

Tous les jours de l’annĂ©e ! En automne et en hiver, il n’y a pas de prolifĂ©ration d’algues vertes. Au printemps et l’étĂ©, les plages publiques sont systĂ©matiquement nettoyĂ©es.

Quelles sont les mesures mises en Ɠuvre aujourd’hui ?

Le dispositif de ramassage systĂ©matique des algues vertes Ă©chouĂ©es sur les plages publiques et les expĂ©rimentations de ramassage dans l’eau pour limiter Ă  la source les quantitĂ©s d’algues, doivent permettre d’éviter tout dĂ©sagrĂ©ment aux habitants et touristes.
Toutefois, si une plage venait Ă  ĂȘtre recouverte d’algues lors d’une marĂ©e, il reviendrait alors au maire de la commune concernĂ©e, en coordination avec le prĂ©fet, d’en bloquer momentanĂ©ment l’accĂšs par prĂ©caution, le temps de procĂ©der Ă  son nettoyage.

Comment éradiquer le phénomÚne des marées vertes ?

Un « plan de lutte contre les algues vertes » a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© par le gouvernement en 2010. Au-delĂ  du renforcement des mesures prĂ©ventives, les pouvoirs publics et les agriculteurs bretons s’engagent pour rĂ©former en profondeur l’utilisation de fertilisants/engrais, qui sont Ă  l’origine de la prolifĂ©ration des algues vertes.

Sur les huit territoires situĂ©s en amont des principales baies touchĂ©es par des marĂ©es vertes, des chartes ont Ă©tĂ© signĂ©es entre les agriculteurs, les collectivitĂ©s locales, l’Etat, la RĂ©gion, les dĂ©partements et l’Agence de l’Eau, qui reprĂ©sentent des accords ambitieux pour permettre l’évolution des pratiques agricoles et la prĂ©servation des milieux naturels.L’objectif de ces chartes est de diminuer de 20 % Ă  30 % les quantitĂ©s d’azote arrivant en mer d’ici 2015.

Source : site web du Comité Régional du Tourisme de Bretagne qui propose par ailleurs chaque été un suivi au jour le jour des plages touchées par des marées vertes.

 

plaquette_ulves_dt22

 

Restez informé des actualités de la Ville de Crozon (FinistÚre).

Ville de Crozon

Place LĂ©on Blum, 29160 Crozon

Heures d'ouverture :

Lundi au vendredi: 8h45-12h et 13h30-17h00

Samedi: 9h-12h (permanence Ă©tat-civil)

Actualités de la ville de Crozon

Les derniÚres actualités de la ville de Crozon accessibles via votre application.

Ville de Crozon © 2023. Tous droits réservés

Votre site en Breton

Une version Bretonne de la page d’accueil est en cours de rĂ©daction, nous revenons vers vous prochainement, Kenavo.

Click to listen highlighted text!